• Messieurs les députés de Moselle-Est, j’ai écrit au Président de la République, en tant que simple particulier qui aime sa région, toute sa région, pour soutenir l’espoir et le chalenge que représente le Grand Fare pour la Moselle-Est.

    Il m’a semblé que les députés de l’ex Bassin houiller, ont plus pensé à protéger leur clocher que l’intérêt général local. Comment allez vous intervenir auprès du land de Rhénanie-Palatinat ? Quelle sera l’impact sur l’environnement pour les centaines, voir milliers de Lorrain qui iront à Zweibrücken.

    VOUS, Monsieur Pierre Lang, député de Freyming-Merlebach, qui avez défendu du bout des lèvres et sans convictions le projet inscrit dans votre circonscription et votre Communauté de communes.

    VOUS, Monsieur André Wojciechowski , député de Saint-Avold, qui avez mis un acharnement démesuré à contrer ce projet, jusqu’au ministre parisien, alors que l’industrie existante va très mal dans votre secteur.

    VOUS, Monsieur Céleste Lett, député de Sarreguemines, qui vous êtes offusqué que l’on dirige vers vous des demandeurs d’emploi. Maintenant, c’est vers Zweibrücken, guère plus loin que Farébersviller, que les sarregueminois irons faire leurs courses.

    Citoyennement votre Bernard Quinqueton Théding


    votre commentaire
  • Lettre de Monsieur le Maire de FAREBERSVILLER Laurent Kleinhentz à Monsieur le Député-Maire de SARREGUEMINES Celeste Lett.

    ...je vous prends au mot et vous invite tout simplement à joindre le geste à la parole, le Grand-Fare 2 vous tend les bras !

    Lettre_Kleinhentz_Lett_.pdf 


    4 commentaires
  • Voici un copié collé de ma lettre par Email du 6 juillet,en tant que particulier au Président.
    Merci de votre attention
    Bernard Quinqueton
     
    Monsieur le Président de tous les Français
     
          Simple citoyen en retraite, qui aime sa région, j’en appelle à votre arbitrage.
     
         On veut empêcher l’implantation d’une grande surface « Carrefour », couplée avec une zone de loisir à Farébersviller, petit coin de France, près de à la frontière allemande. 
         Des décideurs parisiens viennent de dire NON à ce projet, appelé « Grand Fare » et approuvé par la commission départementale.
     
         Beaucoup de jeunes sont suspendus à cet espoir de trouver un travail dans une Moselle-Est, qui périclite suite à l’arrêt de l’exploitation charbonnière.
     
    A courte vue
    ----------------
    Des commerçants à courtes vues s’érigent contre cette idée.
    Notre région vieilli, les jeunes qualifiés partent.
    Une zone de loisir inédite, avec une grande surface apportant une concurrence, lui donnerait un nouvel attrait pour attirer des investisseurs, des allemands ou des alsaciens tout proche.
    Notre secteur est commercialement occupé en grande partie, par un seul grand groupe (Cora). Un autre challenge dynamiserait tout le monde, y compris le petit commerce, et ferait baisser les prix.
     
    Tous les investissements privés sont bons à prendre pour relancer l’artisanat local du bâtiment et des travaux publics.
     
    L’environnement ne sera pas perturbé, puisque l’implantation serait situé à coté d’une autoroute et qu’une voie rapide est au programme du Conseil général, indépendamment du « Grand Fare ».
     
    La tranquillité et la sécurité sont à préserver. Les jeunes des quartiers sensibles de Farébersviller sont restés sages pendant les dernières émeutes des banlieues. En sera-t-il toujours ainsi si on les laisse au bord du chemin ?
     
       Naïvement, j’espère que cette supplique, dans l’intérêt général, arrivera jusqu’à vous, Monsieur le Président.
                                                                             Avec mes respects
     
                                                                            Bernard Quinqueton

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique